Site web du Cabinet Financier Colomer

Site web du Cabinet Financier Colomer
http://www.cabinet-financier-colomer.com

lundi 11 octobre 2010

Le mois de septembre en Bourse a enregistré une bonne performance dans un marché toujours volatil malgré quatre éléments auxquels les marchés ont du faire face au cours de l’été :

1. La croissance réelle de l'économie américaine serait plus proche de 2% que de 4% pour les années à venir.
2. Dans un environnement de faible croissance, les bénéfices des entreprises sont susceptibles de croître moins vite qu’ils ne l’ont fait entre le quatrième trimestre 2009 et le 3ème trimestre 2010.
3. Avec une croissance de 2,5%, le taux de chômage risquerait de diminuer lentement ou stagner.
4. L’immobilier résidentiel continue à baisser avec la poursuite des saisies, celles-ci exerçant une pression sur le prix des maisons.

Malgré ces nouvelles, le mois de septembre a été le meilleur mois en termes de performances depuis 70 ans, pour quelles raisons ? Les mouvements à court terme sont difficiles à expliquer, mais voici quelques pistes :

1. Malgré les mauvaises nouvelles sur le plan économique, celles-ci furent meilleures qu’elles ne l’étaient au début de l’été. Ainsi la  probabilité d’une nouvelle récession s’est éloignée.
2. Les rendements que procurent les actions sont bien plus attrayants que ceux des marchés obligataires, notamment ceux des emprunts d’états ainsi que les rendements des dépôts à terme ou du marché monétaire.
3. Si l’économie venait à ralentir, les investisseurs anticipent de nouvelles acquisitions d’obligations par la Fed, ce qui a généralement un impact positif sur les actions.
4. Si les anticipations d’alternance politique aux Etats Unis suite aux élections de novembre se confirment, des mesures plus favorables pour les entreprises devraient voir le jour.
5. Les données économiques en provenance de la Chine indiquent une reprise de la croissance depuis la fin de l’été, ce qui devrait avoir un impact favorable sur les marchés des pays développés d’ici début 2011.

Les marchés sont dans une telle incertitude à l’heure actuelle, qu’ils sont source de méfiance aussi bien envers les entreprises que les Etats et laissent planer le spectre d’une nouvelle récession ou de l’effondrement du dollar.
L’expansion asiatique devrait dynamiser la croissance mondiale, offrant aux marchés des perspectives attrayantes sur le long-terme.


PIM Gestion